Marion Josserand en bronze sous la neige

Marion Josserand est la première médaillée française de l'histoire olympique du skicross, et la Canadienne Ashleigh McIvor, la première championne olympique, devant des fans ravis. Mardi 23 février alors que Cypress ressemblait enfin à une station de ski, tant il neigeait dru sur la piste de skicross, la Française a taillé sa route jusqu'à la finale... le bronze était au bout. Ophélie David, la grande favorite, a chuté lors des quarts de finale... en prenant grand soin de ne pas entraîner sa coéquipière dans sa chute. Récit.

« Après la ½ finale, où j'étais 4e en début de course et où j'ai réussi à finir 2e (en doublant la Canadienne Kesley Serwa sur le dernier saut et la ligne d'arrivée !), je me suis dit qu'il y avait trois places à prendre en finale. J'étais décidée à me battre, j'avais la rage, je pensais à Ophélie qui était tombée en quarts, je pensais à Méryll Boulangeat, qui s'est blessée au genou et qui n'a pas pu faire les Jeux ».

Sous des trombes de neige, l'ancienne skieuse alpine Marion Josserand a joué sa chance à fond... et aurait même pu espérer mieux que cette médaille de bronze, dès lors qu'elles nétaient plus que trois pour se partager le podium après l'élimination rapide sur chute de l'Autrichienne Karin Huttary. « Je prends un super départ, je me vois plus vite qu'Ashley Mcivor. Mais je passe dans de la neige molle, elle s'échappe, je suis encore ralentie à d'autres endroits du parcours et je me fais doubler par la Norvégienne Hedda Bernsten ».

Marion sera en effet un moment 2e de cette finale, mais les conditions extrêmes, la difficulté à garder ses skis dans la trace la plus rapide, la verront ralentir au point d'avoir à pousser sur ses bâtons pour se relancer. Qu'à cela ne tienne, elle monte ravie sur le podium et il y a de quoi, tant tailler sa route jusqu'à cette 3e place, à travers les qualifications et trois tours de bagarre constante avec les éléments et les adversaires, aura été une tâche titanesque.

Ophélie David s'arrête en quarts

Ophélie David n'a pas connu le bonheur de concrétiser son exceptionnelle domination sur sa discipline par une médaille olympique. Tout s'est passé dans le quart de finale où se trouvait aussi Marion Josserand. La N°1 mondiale est mal sortie du portillon, et s'est retrouvée 4e. Elle a rapidement doublé la Suédoise Iljans, puis s'est retrouvée derrière sa coéquipière.

« Je vois que j'arrive très vite sur Marion, et sur le saut qui se profile, je sais qu'elle va aller à gauche. Je prends la décision instantanée de me placer à droite, j'accroche son ski au passage, et j'arrive déséquilibrée sur le saut. Je m'envole, je pense que je vais pouvoir me rétablir, mais la pression est trop forte à l'atterrissage et je m'écrase au sol. Je suis toutefois très contente de ne pas avoir entraîné « Jojo » dans ma chute !».

Ophélie David l'avait dit, elle était venue ici pour gagner. Après cette élimination en quarts de finale, elle exprime son immense déception...« Que personne ne peut mesurer. Mais bon, ça va aller, ce n'est pas la fin du monde. Le plus diffiicile à accepter , c'est ce sentiment de culpabilité et de trahison, vis-à-vis de tous mon entourage, de tous les gens qui me soutiennent, de ma fille Lilou, qui n'a eu qu'une maman à mi-temps et pour qui j'avais rêvé de gagner cette médaille, afin de la lui passer autour du cou. Tout bascule si vite ! Je ne réalise pas encore... »

Quant à Marion Josserand, tout à son bonheur, elle rêve... « que le skicross devienne un sport connu, très populaire, qu'il se développe en France. Je veux voir les gens vibrer devant leur télévision en le regardant et je veux qu'ils soient heureux, comme je le suis en le pratiquant ». Nul doute que sa superbe médaille de bronze olympique permettra de populariser un peu plus cette discipline si spectaculaire.



-

Photos Ski acrobatique

Toutes les photos
© Comité National Olympique et Sportif Français - Mentions légales - Contacts - Espace Presse